rêves d\'ailleurs

rêves d\'ailleurs

Petite famille d'Agla

lien pour photos plus bas dans l'article

 

je vis dans une cour, sorte de petite concession urbaine, qui comprend, outre ma petite maison, celle, jumelle, de la propriétaire, Elisabeth, et deux pièces ou loge Ines, une jeune étudiante.

chez Elisabeth logent aussi deux petites de 10  et 13 ans : deux fillettes "confiées" à Elisabeth, qui travaillent pour elle en échange de leur entretien et leur formation (école pour l'une et futur apprentissage pour l'autre).

ces petites ne sont pas du tout maltraitées, mais travaillent beaucoup beaucoup, ce qui nous étonne, nous ! (c'est là que l'on touche du doigt le statut donné à nos enfants occidentaux)

voilà pour le cercle restreint.

 

Viennent ensuite Clémence, une jeune voisine, qui fera ma lessive et mon ménage (un vrai luxe pour moi, et un salaire d'appoint pour cette famille), Mathias son mari, et les 3 enfants : Artus, 2 ans , le petit roi de la cour, Francine, 7 ans, et Maurice, 10 ans, tous les deux scolarisés.

 

difficile la scolarité, pour ces enfants : celle-ci se fait en langue française, exclusivement. Hors, la pluspart des gamins, en milieu populaire, ne parlent pas le français à la maison, même si celui-ci est langue officielle du Bénin. Ils débarquent donc à l'école assez brutalement, passant du FON au français, livrés à une pédagogoe du par coeur et de la contrainte (chatiments corporels - rigidité extrème des rapports maitre-élèves). Un ami béninois me confirmera cette violence vécue les premières années d'école, le temps d'assimiler assez de français pour commencer à être à l'aise (pour les uns), d'avoir abandonné l'école (pour d'autres).

 

mais c'est tout de même une chance, pour Francine et Maurice, cette scolarisation.

la pluspart des enfants scolarisés sont passés par l'école maternelle; surprenant aussi ces écoles maternelles ou l'on peut demander à des enfants de 4 ans de se confronter à un programme de CP-CE1 : peur et "grande brasse" .....

Mais encore là, il faut relativiser et je crois que c'est une chance pour ses enfants ....

 

 
voila la "petite famille" béninoise, que j'ai au coeur maintenant !


21/05/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres